Julien Barousse, 34 ans, formation d’ingénieur, suit actuellement une formation agricole sur la culture de houblon biologique (Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole « BPREA »).

  • Des variétés amérisantes et aromatiques
  • Culture en agroforesterie
  • Pâturage de brebis sur la parcelle une partie de l’année

Brasseur amateur depuis 3 ans, je connais la difficulté de se procurer du houblon bio, et l’impossibilité de l’acheter localement, contrairement au malt d’orge. Mes multiples rencontres de brasseurs locaux ont confirmé cette difficulté et cette forte demande en houblon bio.

D’autre part, le changement de réglementation qui imposera aux brasseurs bio d’utiliser du houblon bio (dérogation possible actuellement) entrera en vigueur en 2021.

Ayant découvert du houblon sauvage à plusieurs reprises en bord d’Ariège et de Garonne, et cultivant plusieurs plants depuis 3 ans, je me suis rendu compte que la culture de cette plante est adaptée à la région.

La culture sera réalisée au maximum sans travail du sol et en incluant des arbustes dans la parcelle. La production est destinée aux 200 micro-brasseries de la région Occitanie.

Dessins de Benoît Lesne, Nantes